Genre et médias en France : de La Fronde à Causette

affichemnémo

La journée « Genre et médias en France : de La Fronde à Causette »

Organisée en collaboration avec ANHIMA, UMR 8210 et en partenariat avec le magazine Causette est en ligne

avec Alice Primi (historienne) : Féminisme et journalisme de La Voix des Femmes à La Fronde.


Mnémosyne, journée d’étude 2014, Genre et… par mnemosyne_asso

Sandrine Levêque (politiste) : Des journalistes professionnelles au service dela cause des femmes ? Le lancement de F Magazine et Histoires d’Elles à la fin des années 1970


Mnémosyne, journée d’étude 2014, Genre et… par mnemosyne_asso

Liliane Roudière (rédactrice en chef) : le Magazine Causette


Liliane Roudière (rédactrice en chef) : le… par mnemosyne_asso

Michèle Dominici (réalisatrice) : Télévision : un féminisme discrètement nécessaire


Michèle Dominici (réalisatrice), Télévision… par mnemosyne_asso

Table ronde animée par Myriam Boussahba-Bravard et Fabrice Virgili

 

Les femmes n’ont représenté que 20 % des intervenant-e-s dans les médias audiovisuels en 2012 selon le CSA. Marginales dans l’espace d’expression, elles le demeurent aussi dans les postes de décision alors qu’elles représentent désormais 43 % des journalistes et 60 % des élèves des écoles de journalisme. Par ailleurs, leur image dans les medias reste, selon le constat dressé par Michèle Reiser et Brigitte Gresy (Réf : Rapports sur l’image des femmes dans les médias 2008 et 2011, http://www.ladocumentationfracaise.fr/rap- ports-pblics/084000614/), fortement stéréotypée. Pourtant, dès l’époque révolutionnaire, et plus encore à partir du XIXe siècle, féminisme et journalisme ont été étroitement liés.

Des femmes se sont emparées des médias pour plaider leur cause et sortir de leurs rôles traditionnels. Les médias ont-ils pour autant servi « la cause des femmes » ? Sont-ils au contraire rétifs à l’égalité entre femmes et hommes ? Après une année au cours de laquelle les débats n’ont pas manqué, mariage pour tous, « théorie du djendeure », prostitution, il nous a paru utile de nous pencher à nouveau sur la question médiatique au sens large en apportant l’éclairage de l’histoire. L’Association pour le développement de l’histoire des femmes et du genre – Mnémosyne consacre donc sa journée d’étude annuelle le 25 janvier 2014 à une double thématique : la participation des femmes à la sphère médiatique depuis le XIXe siècle ; l’appropriation par les médias de la question de l’égalité entre les sexes.

 

 

 

 

 

Print Friendly