A propos de l’exposition L’art (masculin?) de la paix

Suite à la visite de l’exposition « L’Art de la paix », organisée l’hiver dernier au Petit Palais avec les Archives diplomatiques, Mnémosyne a adressé la lettre ci dessous aux deux directeurs de ces institutions, nous n’avons malheureusement pas obtenu de réponse. Espérons néanmoins avoir été entendu…

affiche-art-de-la-paix

« Messieurs les directeurs des Archives diplomatiques et du Petit Palais,
Nous avons eu l’occasion de visiter la très belle exposition que vous avez organisé conjointement.
C’était un véritable plaisir de découvrir ces traités et autres documents sortis des collections des archives diplomatiques ainsi accompagnées par des œuvres artistiques qui en amplifiaient la dimension historique comme esthétique. Ce sont donc des visiteur.e.s en grande partie satisfait.e. qui s’adressent à vous. En grande partie seulement malheureusement car un aspect nous a profondément désolé. Alors que les métaphores féminines de la paix sont nombreuses sur les murs de l’exposition, qu’une salle intitulée « Affaires de familles » est consacrée aux mariages diplomatiques, l’exposition ignore totalement les apports de l’histoire des femmes et du genre. On peut regretter que cette approche ait été trop peu mobilisée, à propos justement « des affaires de familles » ou dans l’analyse des représentations de la paix et de la guerre, mais quand aucune femme ne figure parmi « les artisans de la paix », ni parmi « les penseurs de la paix » cela devient une grave lacune. Faut-il rappeler les noms de Christine de Pisan dont vous présentez un très bel exemplaire du Livre de la paix, mais aussi Bertha von Suttner, Marguerite Durand, Louise Weiss, Emily Greene Balch, Alva Reimer Myrdal  et bien d’autres encore.
Au nom de l’Association Mnémosyne pour le développement de l’histoire des femmes et du genre nous nous permettons de vous renvoyer à la journée d’étude que nous avions organisé en partenariat avec le Musée de l’Armée en 2013 et intitulée « Des Musées et des femmes »
http://www.mnemosyne.asso.fr/mnemosyne/journee-detudes-2013-2/
En espérant qu’à l’avenir vos institutions seront plus attentives à ne pas écrire une histoire uniquement masculine,

Veuillez, Messieurs les directeurs, recevoir l’assurance de nos plus cordiales salutations.

Mnémosyne, association pour le développement de l’histoire des femmes et du genre »

Print Friendly
Posté dans : Actualités