La condition des femmes dans l’Europe du XVIIIe siècle

Dans la continuité du numéro précédent consacré à la cause des femmes, ce nouveau volume de Lumières se propose de revenir sur les réalités et les représentations de la condition des femmes dans l’Europe du XVIIIe siècle. Même si le statut le plus fréquent des femmes demeure alors le mariage, certain-e-s sont très critiques sur la situation des épouses tandis que d’autres réfléchissent à l’alternative possible que constitue le célibat. En matière d’éducation des filles, si la postérité a surtout retenue les propositions de Jean-Jacques Rousseau pour faire de Sophie la compagne soumise d’Émile, d’autres envisagent qu’une instruction différente pourrait transformer totalement la situation des femmes dans la société. Si peu de compétences professionnelles sont alors reconnues aux femmes, certaines revendiquent la reconnaissance de celles-ci non seulement en littérature mais aussi en obstétrique.

http://pub.u-bordeaux3.fr/index.php/revues/lumieres/la-condition-des-femmes-dans-l-europe-du-xviiie-siecle.html

COUV LUMIERES 24-2

sous la direction de Dominique Picco et Marie-Lise Paoli, PUB, 2015.

Print Friendly