« La place des femmes », La revue de presse

La revue de presse et du web

-France Culture, La Fabrique de l’histoire, Emmanuel Laurentin, entretien avec Françoise Thébaud, 19 novembre 2010.

-Blog de Philippe Petit : Marianne2, chronique du 29 novembre 2010 sur France Culture, Pas la peine de crier, « L’histoire mixte, vous connaissez ? »

-Jean-François Dortier, « Entretiens de Blois. Ballade dans la cité de l’histoire », Sciences humaines, décembre 2010.

Quelques allées plus loin, au hasard, mon regard tombe sur un panneau « Mnémosyne » (Asssociation pour le développement de l’histoire des femmes et du genre »). Trois historiens sont là pour présenter un livre d’exception, La Place des femmes dans l’histoire. Une histoire mixte (Belin), qui vient tout juste de sortir de l’imprimerie. Une livre qui a la facture d’un manuel, qui respecte les découpages d’histoire scolaire, propose des textes de synthèse, des documents…, mais dont l’optique est celle de relire l’histoire en prenant en compte la place des femmes, « un autre récit qui sort les femmes de l’ombre », écrit le dépliant.

Charlie Hebdo, Antonio Fischetti : « Femmes, les oubliées de l’histoire », 29 décembre 2010, n° 967.

Je ne sais pas si vous vous souvenez des cours d’Histoire, mais il n’y a pas beaucoup de jupons. À part quelques figures comme Jeanne d’Arc, Marie-Antoinette ou Eva Braun, qu’il s’agisse des rois, des militaires ou des révolutionnaires, quasiment que des mecs. Pour Françoise Thébaud, l’une des coordinatrices du livre, « le regard de l’historien est un regard masculin ». Tenez, un exemple : les manuels scolaires déclarent fièrement que la France est l’un des premiers pays d’Europe à avoir établi le suffrage universel en 1848. Alors qu’en fait il ne l’était que pour les hommes ! Le suffrage pour tout le monde, ça n’arrive qu’en 1944. Et là, ça change tout, car la France devient l’un des derniers pays à l’établir (En Angleterre, les femmes votent depuis 1928).

Blog de Florence LaunayHistoire de musiciennes, « Et pour continuer une histoire très énervante ».

Strabon, site des professeurs d’histoire et géographie de l’académie de Versailles, compte rendu de Véronique Antomarchi, 17 janvier 2011.

-La Dur@nce, 29 janvier 2011

Le coup de coeur

A l’occasion de la sortie en librairie du livre « La place des femmes dans l’histoire. Une histoire mixte », Dominique Santelli a réalisé un entretien avec Annie Rouquier, initiatrice des premières Rencontres de la Dur@ance de 2001, « Les femmes dans l’histoire et le droit au passé », et co- auteure avec Françoise Thébaud, Irène Jami et Geneviève Dermenjian de l’ouvrage paru chez Belin à la rentrée.

Égalité, les femmes et les hommes qui font l’info, entretien avec Louis-Pascal Jacquemond : « Il faut aborder l’enseignement de l’histoire sous un angle mixte », 3 février 2011.

Les Clionautes, compte rendu par Émilie Germain-Védrenne, 11 février 2011.

Synthèse d’actualité du service des droits de la femme et de l’égalité, ministère des solidarités et de la cohésion sociale, 10 mars 2011, p. 7.

Le 9 mars les « confidentiels » nous apprenaient que Roselyne Bachelot-Narquin a offert « un tablier aux hommes du gouvernement et au chef de l’Etat ». La ministre a en effet fait parvenir à tous les membres du gouvernement et au président de la République un livre intitulé « La place des femmes dans l’histoire » et « deuxième petit cadeau », selon le quotidien : « un tablier brodé à leur prénom ». « Les femmes n’ont eu que le livre car elles ont déjà le tablier » s’est amusé la ministre selon le journal.

Hommes et libertés, revue de la LDH, note de lecture par Annie Rouquier : « Une histoire mixte pour une cité mixte ? », 31 mars 2011.

– Causette, n°13, mars 2011.

Histoire : La place des femmes dans l’histoire

Le Monde des livres, entretien avec Françoise Thébaud : « Le récit historique proposé aux élèves reste très masculin », propos recueillis par Nicolas Offenstadt, 17 juin 2011.

Égalité, les femmes et les hommes qui font l’info, entretien avec Florence Rochefort : « Enseigner le genre dans les cours de SVT est une avancée formidable », 1 septembre 2011.

-Association Adéquations, développement humain durable, diversité culturelle, solidarité internationale, égalité hommes/femmes, entretien avec Irène Jami, 5 septembre 2011.

Libération, Véronique Soulé : « Au chapitre des grandes femmes », 7 septembre 2011.

L’ouvrage est une somme passionnante où, de l’Antiquité au monde contemporain, on découvre que les femmes, même reléguées à la sphère privée, furent aussi un moteur de l’histoire, qu’elles s’engagèrent en politique alors même qu’elles étaient privées de droits civiques, qu’elles créèrent alors même que leurs œuvres étaient regardées de haut. Et enfin, qu’elles ont toujours travaillé, et cela bien avant 1914 où elles ont remplacé les hommes partis au front…

-France Culture, La Fabrique de l’histoire, Emmanuel Laurentin, 9 septembre 2011, entretien avec Irène Jami sur le genre dans les manuels scolaires

Alternatives Économiques, hors-série poche n°051, Le Temps des femmes, « Une trop petite place dans les livres d’histoire », septembre 2011.

Plece-AlternativesEconomiques

US L’Université syndicaliste, magazine du SNES. EGALITÉE, supplément au n°719 du 10 mars 2012, « Et si on changeait de manuels ? », interview croisée de Geneviève Dermenjian, Irène Jami, Annie Rouquier et Françoise Thébaud.–

Genesis, 2011, X, 2. Compte rendu d’Anna Bellavitis, « Insegnare la storia delle donne nelle scuole francesi », p. 203-206.

Blog de Nicolas Legrand, 9 novembre 2012.

Print Friendly