Martini Manuela

 

Maître de conférences, Histoire contemporaine.

Adresse professionnelle: 
Université Paris Diderot-Paris 7, UFR GHSS, Département d’histoire, case courrier 7001, Dalle les Olympiades, Immeuble Montréal, 105, rue de Tolbiac, 75013 Paris.

Enseignement et/ou pratique professionnelle:
Cours de licence: L1: CM Introduction au monde moderne et contemporain (responsable de l’enseignement avec R. Villard); L2 CM et TD intégrés Méthodologie de la discipline (responsable de l’enseignement); CM Histoire du XIXe siècle. Aspects économiques et sociaux; L3: CM Histoire économique; CM et TD intégrés, Histoire des migrations en Europe (responsable de l’enseignement),
Cours de Master: M1: Histoire comparée des processus de développement ; Histoire du temps présent : la France au XXe siècle (responsable de l’enseignement avec E. Cohen).
Cours de CAPES et agrégation 2005-2007 : TD d’histoire contemporaine, avec S. Aprile et J. Hoock.

Thèmes de recherche : 
– Parenté, ressources familiales et migrations en Europe (XIXe-XXe siècle)
– Dots et transmission des patrimoines dans l’Italie du XIXe siècle
– Genre et travail en Europe à l’époque contemporaine

Mots-clés : 
famille, migrations, travail, parenté, dot, entreprise

Groupe(s) et centre(s) de recherche:
Identités, Cultures, Territoires (ICT) et Centre d’enseignement, de documentation et de recherches pour les études féministes (CEDREF) Université Paris Diderot- Paris 7

Autres activités relatives à l’histoire des femmes et du genre: 
Membre du Gender Commitee du projet européen Eurobroadmap, 7e PCRD, coord. C. Grasland et C. Didelon, Université Paris Diderot-Paris 7.


Choix de publications:

Articles: 
– « Rapports patrimoniaux et crédit dans les ménages nobles. Dot et apanage des femme à Bologne au XIXesiècle », Clio. Histoire, femmes et sociétés , 7/1998, pp. 155-176.
Une version italienne élargie: « Crediti e relazioni coniugali nelle famiglie della nobiltà bolognese del XIX secolo », est parue dans I. Chabot-G. Calvi (eds), La ricchezza delle donne, Torino, Rosemberg & Sellier, 1998, p. 203-223.
– Famille et organisation du travail dans les PME de la banlieue parisienne au XXe siècle, in «Cahier des Annales de Normandie», 31, 2001, p. 93-104.
– «Neue Rechte, alte Pflichten. Die Rezeption des Code Napoléon zu Beginn des 19. Jahrhunderts in Italien», L’Homme. Zeitschrift für Feministische Geschichtswissenschaft, 14, 1 (2003).
– « Sulle „proprietarie », ovvero dalla proprietà gestita alle alternative alla proprietà », Parolechiave, 30, 2003, p. 217-227.
– « Des flux qui se mélangent. Provinciaux et étrangers dans le BTP en France (fin XIXe -première moitié du XXe siècle) », in Caruso, Clelia, Pleinen, Jenny et Raphaël, Lutz (dir), Postwar Mediterranean Migration to Western Europe: legal and political frameworks, sociability andmemory cultures, Frankfurt am Main [u.a.] 2008, p. 197-201.

Ouvrages et numéros spéciaux de revues: 
– Co-édition et introduction du volume collectif intitulé: Etrangers et sociétés. Représentations, coexistences, interactions dans la longue durée, avec Pilar Gonzales et M.-L. Pelus-Kaplan, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2008.
– Co-édition et introduction du volume collectif intitulé : Genre et travail migrant. Mondes atlantiques XIXe-XXe siècles, avec Philippe Rygiel, Actes de l’histoire de l’immigration, vol. IX, 2009, Publibook université.
– Co-direction, avec Philippe Rygiel, du numéro spécial de la revue Migrations sociétés, 127, janvier-février 2010, « Genre, filières migratoires et marché du travail. Acteurs et institutions de la société civile en Europe au XXe siècle». Introduction « Des formes de médiation sexuellement orientées? Lieux, institutions et acteurs du placement des ‘travailleuses’ migrantes à l’époque contemporaine », en cours de publication.