ACCUEIL

L’Association Mnémosyne exprime son indignation concernant la réforme des communications directes de documents en bibliothèque de recherche mise en œuvre par la Bibliothèque Nationale de France (BnF) et soutient la mobilisation en cours.

En réaction au projet de modification des conditions de communication des ouvrages à la BNF, Mnémosyne, association pour le développement de l’histoire des femmes et du genre, a adressé le courrier suivant à sa présidente.

L’association Mnémosyne, pour le développement de l’histoire des femmes et du genre, exprime son incompréhension et son indignation face à la réforme des communications directes de documents en bibliothèque de recherche mise en œuvre depuis le 2 mai 2022 par la Bibliothèque nationale de France.

Alors que chercheuses et chercheurs aspiraient, après deux ans de contraintes considérables sur leurs travaux, à retrouver un fonctionnement le plus normal possible, la décision de restreindre la communication directe des documents aux seuls après-midis de 13h30 à 17h constitue un recul considérable des conditions d’accueil en bibliothèque de recherche et une entrave au déroulement même de toute recherche.

L’association Mnémosyne craint également que les nouvelles mesures de communication affectent particulièrement les conditions de la recherche scientifique des femmes, dont le temps de travail est déjà fortement contraint par l’inégale répartition des tâches domestiques et des charges familiales. Les restrictions d’accès aux communications directes le matin risquent ainsi de creuser davantage les inégalités de genre dans les carrières des enseignant·es-chercheur·ses et des chercheur·ses, déjà accrues par la crise sanitaire.

L’association Mnémosyne s’inquiète en outre de la dégradation des conditions de travail des personnels entraînée par cette réforme, dégradation qui ne leur permettra plus de répondre comme il se doit à deux des missions statutaires de la Bibliothèque nationale de France : assurer l’accès du plus grand nombre aux collections d’une part, et participer à l’activité scientifique nationale et internationale d’autre part.

L’association Mnémosyne exprime donc le vœu que la direction de la Bibliothèque nationale de France renonce au plus vite à cette réforme et revienne aux conditions d’accueil des lectrices et lecteurs de la bibliothèque de recherche en vigueur avant le mois de mars 2020. Elle apporte son soutien à la mobilisation en cours des lectrices, lecteurs et des personnels.

Le conseil d’administration de Mnémosyne

Propulsé par HelloAsso

Suivez-nous sur Facebook

À VOIR ET ECOUTER

Du genre dans l’histoire

Du genre dans l'histoire

Du genre dans l’histoire est un podcast produit par l’Association Mnémosyne. Cette dernière agit pour promouvoir la place des femmes dans la recherche historique et l’histoire des femmes et du genre comme objet de recherche historique. Elle s’intéresse également à la place des femmes et du genre dans l’histoire enseignée à l’école. Son objectif est d’informer, de former et de forger les outils facilitant la mixité des connaissances historiques transmises aux élèves et leur mise en œuvre par les enseignants dans leur cours. Accompagnée par Fanny Cohen-Moreau, nous tâcherons dans ce podcast de toucher un public élargi d’enseignant.es n’ayant pas accès aux stages de formation ou n’en voyant pas la nécessité.

Du genre dans l’histoire

11 – Femmes artistes, une catégorie à déconstruire [Julie Verlaine]

  Depuis plusieurs années, à Paris et dans toutes les grandes villes du monde, les artistes féminines font leur apparition dans les musées et les galeries : dans le sillage des études de genre et de l’histoire des femmes, les artistes ou photographes du passé, longtemps invisibilisées sont « redécouvertes » et exposées devant un public ébahi de […]

Hubertine Auclert, Journal d’une suffragiste

En février 2021 est paru, aux éditions Gallimard, Hubertine Auclert. Journal d'une suffragiste, édité par Nicole Cadène. "Adolescente, Hubertine Auclert (1848-1914) avait envisagé de prendre le voile, mais les religieuses n’avaient…

QUELLE PLACE POUR LES FEMMES DANS L’HISTOIRE ENSEIGNÉE ?

QUELLE PLACE POUR LES FEMMES DANS L’HISTOIRE ENSEIGNÉE ? LES ACTIONS DE L’ASSOCIATION MNÉMOSYNE, par Véronique Garrigues [1] et Julie Pilorget. [2]. Cet article fait partie du sommaire du dossier « Histoire mixte »,…

Dossier sur l’Histoire mixte – Historiens & Géographes

Le n°452 d'Historiens&Géographes contenant le dossier sur l'histoire mixte est paru.Les auteures ont décidé, avec Marc Charbonnier, de mettre en accès libre l'article Quelle place pour les femmes dans l’histoire enseignée ? Les actions…

Genre, récits et usages de la transgression

En cette fin d'année 2020 est paru aux PUP, dans la collection Penser le genre, Genre, récits et usages de la transgression, dirigé par Nicole Cadène, Karine Lambert et Martine Lapied. "Cet ouvrage met en lumière le rôle fondateur…

L’âge d’or de l’ordre masculin. La France, les femmes et le pouvoir 1804 – 1860

Cette année est paru, aux éditions CNRS, L'âge d'or de l'ordre masculin. La France, les femmes et le pouvoir 1804 - 1860, d'Eliane Viennot. Quatrième étape d’une étude magistrale sur La France, les femmes et le pouvoir depuis…

Femmes et littérature. Une histoire culturelle

Cette année est paru, dans la collection Folio essais des éditions Gallimard, les deux tomes de Femmes et littérature. Une histoire culturelle. dirigée par Martine Reid. Martine Reid (dir.), Femmes et littérature. Une histoire culturelle,…