Bibliothèques, fonds d’archives, centres documentaires spécialisés

Nous vous présentons ici quelques bibliothèques, fonds d’archives, centres documentaires spécialisés ou métasites, situé en France ou ailleurs en Europe et dans le monde. Si vous souhaitez ajouter une référence à cette page, n’hésitez pas à nous contacter.

Retour aux ressources

France

Angers

« L’association Archives du féminisme a pour objectif de faire connaître et de rendre accessibles pour la recherche les archives féministes d’origine privée, qu’il s’agisse de fonds personnels ou associatifs.  […] » Lire la suite sur le site de l’association.


MUSEA est un site édité par l’université d’Angers qui propose depuis 2004 des expositions virtuelles sur l’histoire des femmes et du genre. Outil éducatif, culturel et citoyen, il permet de déconstruire les représentations stéréotypées du masculin et du féminin. Ses ressources variées (images, textes, sons et vidéos) servent de support à une réflexion transdisciplinaire accessible à toutes et tous. […] ». Lire la suite sur le site de musea.


Retour en haut de la page

Lyon

« Le fonds documentaire Aspasie est un fonds de recherche interdisciplinaire sur les questions de genre. Il couvre tous les domaines de la connaissance par l’approche du genre, avec des axes forts : l’éducation, la sociologie, l’histoire, la psychologie, les sexualités… […] » Lire la suite sur le site du fonds de recherche.


Le centre Louise Labé est un centre pour l’égalité des hommes et des femmes et pour les recherches sur les genres, créé dans la tradition du Centre Lyonnais d’Etudes Féministes et des enseignements « Sexe et Genre – Masculin/Féminin » à l’université Lumière Lyon 2, avec le soutien du Fonds social européen.


Retour en haut de la page

Paris

Association pour la préservation des archives et des mémoires LGBT, l’Académie Gay & Lesbienne naît en 2000, suite au regroupement de collectionneurs et collectionneuses passionnées qui, depuis les années 1970, ont sauvegardés tout les documents qu’iels ont pu collecter. Iels créent le Conservatoire des Archives et des Mémoires LGBTQI qui recense plusieurs dizaines de milliers de documents d’archives LGBTQI de tout format, sur tout support, et de toute opinion.


En 1931, la Ville de Paris acceptait le don des collections réunies par Marguerite Durand depuis 1897, date de la fondation de son journal La Fronde et créait ainsi la première bibliothèque de documentation féministe. Marguerite Durand (1864-1936) grande figure du féminisme de son temps, collecta et conserva documents et archives relatifs à l’histoire des femmes et à leur rôle dans la société et tous les domaines d’activité. Située jusqu’en 1989 dans la mairie du 5 e arrondissement, la bibliothèque se trouve depuis cette date dans le 13e arrondissement.


Le centre de documentation du Centre Hubertine Auclert contient un fonds documentaire dédié à l’éducation à l’égalité. Vous y trouverez une sélection d’ouvrages et de périodiques autour des thèmes genre et éducation, ainsi qu’un choix de documents consacré aux politiques locales d’égalité (ouvrages, périodiques, imprimés, sites internet…). Pour les autres documents concernant l’égalité femmes-hommes, une orientation et un appui sont proposés afin d’orienter les publics vers les centres de documentation et d’archives spécialisés. Sont également disponibles au centre, l’ensemble des revues spécialisées, consacrées aux recherches sur le genre.


« Le Centre audiovisuel Simone de Beauvoir a été créé en 1982 par Carole Roussopoulos, Delphine Seyrig et Ioana Wieder. Ces trois militantes féministes, toutes trois impliquées dans la pratique vidéo, ont mis au cœur de leurs objectifs la conservation et la création des documents audiovisuels qui ont alors pu être recensés concernant l’histoire des femmes, leurs droits, leurs luttes, leurs créations. Elles entendent également poursuivre leur propre travail de réalisatrices. […] » Lire la suite sur le site du centre audiovisuel Simone de Beauvoir.


Le site Genrimages a été créé et développé par le centre audiovisuel Simone de Beauvoir. Il recense et annotes des images fixes et animées afin de questionner les représentations et les stéréotypes genrés dans l’image, afin de sensibiliser à l’égalité femmes-hommes.


« La Fondation Maison des sciences de l’homme a reçu le don des archives de Marguerite Pichon-Landry (1877-1972), figure du féminisme français qui s’est notamment investie  au Conseil National des Femmes Françaises (CNFF). Elle en fut la présidente de 1932 à 1952. […] Constitué notamment d’archives papier et de photographies, il a été conservé et classé de manière successive par Marguerite Pichon-Landry et sa fille Amy Bernard-Pichon (1907-1992). Il retrace des grands pans de la vie et des déplacements de la famille Landry, de la Suisse à la Corse puis à travers Chambéry, Nîmes, Paris. […] » Vous pouvez lire la suite sur la présentation du fond du site des archives de la Fondation Maison des sciences de l’homme.


Le site internet de Marie-Victoire Louis est issu d’une initiative personnelle de l’auteure qui a recensé tous les textes qu’elle a étudié lors de ses recherches, ainsi que ses propres écrits. Le site recense ainsi plus de 199 textes de 64 auteur.es.


« La Société Internationale pour l’Étude des Femmes de l’Ancien Régime, société savante née en 2000, a pour vocation l’étude des conditions de vie, des actions, des œuvres et de la pensée des femmes des périodes précédant la Révolution française. La Siefar travaille à mieux faire connaître ces domaines, pour rendre visible la présence des femmes dans la vie économique, politique, intellectuelle, scientifique et artistique des siècles passés et faire cesser le silence qui continue trop souvent à régner. […] » Lire la suite sur le site de la Siefar.


Retour en haut de la page

Europe

Allemagne

Le Frauenmuseum de Bonn a été créé en 1981, il s’agit d’un espace qui promeut les artistes féminines, l’art engagé, ainsi que l’égalité entre les sexes. Le musée est également un centre d’archives, car il a rassemblé des milliers de documents, livres, journaux et catalogues sur les thèmes relatifs à l’histoire culturelle, politique et artistique des femmes. Il a également mis en place une banque de données qui rassemble de nombreux documents et témoignages sur les mères célibataires.


Retour en haut de la page

Autriche

Le musée des femmes de Hittisau (Bregenzerwald) est le premier et le seul musée des femmes en Autriche. Fondé en 2000 à l’initiative d’Elisabeth Stöckler, il a depuis présenté plus de trente expositions sur des sujets liés aux femmes. Le Musée de la femme de Hittisau s’est donné pour mission de rendre visible l’histoire des femmes, et de la documenter.


Retour en haut de la page

Danemark

Le Kvindemuseet est un musée spécialisé dans les études de genre et l’histoire des femmes, du Moyen Âge à nos jours. En partenariat avec l’université d’Aarhus, il mène des projets de recherches sur le genre et organise des débats sur les questions de genre, l’égalité des sexes, du corps et de la sexualité. Depuis 30 ans, le musée a rassemblé une documentation importante sur la vie quotidienne des femmes ainsi que sur la participation active des femmes au développement de la société au Danemark.


Retour en haut de la page

Italie

L’International Association of Women’s Museum est une association italienne, basée à Merano, qui recense tous les musées dédiés aux femmes dans le monde qu’ils soient physiques ou virtuels.


Retour en haut de la page

Norvège

Kilden Genderresearch est un centre de recherche norvégien spécialisé dans les études de genre. Le centre recense sur son site les travaux de recherche menés en Norvège en histoire des femmes et du genre.


Retour en haut de la page

Pays-Bas

Le Virtual Library Women’s History est un métasite crée par l’International Institute of Social History , basé aux Pays-Bas. L’objectif de cette bibliothèque virtuelle est de répertorier les institutions, les organisations, les sites internet, les revues ainsi que les centres d’archives et les bibliothèques proposant des ressources sur l’histoire des femmes.


Retour en haut de la page

Royaume-Uni

The Women’s Library est l’une des premières bibliothèques consacrées aux femmes, créée à Londres dès 1926 sous le nom de Fawcett Library. Elle regroupe des archives textuelles et matérielles, datant majoritairement de la période contemporaine, allant la fin du XIXe siècle jusqu’à nos jours.


Retour en haut de la page

Reste du monde

Argentine

Le Museo de la Mujer a pour objectif de regrouper des archives et de construire un réservoir muséologique spécifique à l’histoire culturelle des femmes. Le musée organise certes des expositions, mais participe également au développement de la recherche historique en organisant des séminaires, des conférences, des colloques, mais aussi en ouvrant un centre d’archives spécifique.


Retour en haut de la page

Etats-Unis

Fondée en 1985, la GLBT Historical Society est un musée et un centre d’archives situés à San Francisco. C’est un des plus grand centre d’archives LGBTQI des Etats-Unis qui s’attache à collecter, préserver et partager les sources de l’histoire, de la culture et des arts LGBTQI dans toute leur diversité.


L’International Museum for Women (IMOW) de San Francisco fait parti, depuis 2014, du Global Fund for Women. Créé en1997, IMWO est un musée en ligne spécialisé dans l’histoire, la culture et l’actualité liée aux femmes. Le Global Fund for Women, quant à lui, défend depuis 1987 le droit des femmes dans le monde, en axant ses actions sur trois objectifs : zéro violences sexistes et sexuelles, acquisition de responsabilités économiques et politiques pour les femmes, amélioration des droits et accès à tous les soins liés à la sexualité et la reproduction.


Le National Women’s History Museum est un musée virtuel qui a pour objectif de rendre visible les femmes qui ont participé à l’histoire des Etats-Unis. La structure entend créer un musée physique afin d’éduquer, inspirer, et responsabiliser les visiteurs et visiteuses afin de leur fournir une vue complète de l’histoire américaine. Le musée dispose d’une bibliothèque accessible en ligne.


Women’s Studies Online Resources est l’un des “métasites”, ou répertoires de liens, les plus importants, offrant un point de départ pour découvrir la variété des ressources disponibles sur Internet. Il a été créé par le département d’étude du genre et des femmes de l’université du Maryland, à Baltimore.


Retour en haut de la page

Mexique

Créé en 2011 dans le cadre de la décennie pour l’enseignement des droits de l’Homme organisé par l’ONU, le Musée de la Femme a pour objectif de revoir l’histoire du Mexique dans une perspective genrée, de l’époque pré-hispanique jusqu’à nos jours. Le musée dispose également d’un centre de documentation.


Retour en haut de la page

Retour aux ressources