Lucie Jardot, Sceller et gouverner Pratiques et représentations du pouvoir des comtesses de Flandre et de Hainaut (XIIIe-XVe siècle), PUR-Mnémosyne, 2020

Entre 1244 et 1503, Marguerite de Constantinople, Marguerite de Flandre, Jacqueline de Bavière ou encore Marie de Bourgogne ne sont pas seulement filles, épouses, et mères : elles sont avant tout des femmes régnantes. Outils de validation et de pouvoir, leurs sceaux permettent de définir les contours de leur champ politique et la singularité de leur statut. Par leurs spécificités iconographiques, héraldiques et emblématiques, les sceaux des princesses soulignent la place des femmes au sein de leurs lignées et comtés. Ce corpus sigillaire inédit, mis en regard avec les actes au bas desquels ils sont apposés (chartes, mandements, quittances), révèle les effets concrets de leur gouvernement.

Avec une préface d’Olivier Mattéoni.

Cet ouvrage collectif présente les travaux originaux d’historiens de l’Antiquité qui ont souhaité contribuer à une meilleure connaissance de la place des femmes dans les provinces orientales hellénophones de l’Empire romain, qu’il s’agisse de prêtresses (des cultes civiques, panhelléniques ou impérial) ou de chrétiennes, d’épouses de notables (citoyens romains ou non) ou d’esclaves. Tous les types de documents ont été mis à contribution : textes littéraires, inscriptions, sources archéologiques.

 

Articles

Justine Audebrand
La promotion d’une idéologie carolingienne autour de la reine Gerberge (milieu duXe siècle) [Texte intégral]
The promotion of a Carolingian ideology in the circle of Queen Gerberga (mid tenth century)
Mariela Fargas Peñarrocha
Desordenando el género de la genealogía: conflictos entre élites y desafíos a propósito de la dote (Barcelona, s. XVI-XVII) [Texte intégral]
Désordonner le genre de la généalogie : les élites au défi de la transmission des dots (Barcelone 1500-1650)
Disordering gender with genealogy: elites and the transmission of dowry (Barcelona, 1500-1650)
Damien Delille
Trans-archive. Magnus Hirschfeld et l’atlas visuel des sexualités de l’entre-deux-guerres [Texte intégral]
Trans-archive. Magnus Hirschfeld and the visual atlas of sexuality in the inter-war period
Itinéraires

Christopher Fletcher
Entretien avec Lyndal Roper [Texte intégral]

Travaux soutenus

  • Masters candidats au Prix Mnémosyne 2017 [Texte intégral]
  • Laura Tatoueix, L’avortement en France à l’époque moderne. Entre normes et pratiques (mi-XVIe siècle-1791) [Texte intégral] Thèse de doctorat en histoire moderne, EHESS et Université de Rouen Normandie, sous la direction de Sylvie Steinberg et Anna Bellavitis, soutenue le 9 novembre 2018
  • Patrick Roudière, L’engagement des femmes dans les sociétés françaises de la Croix-Rouge, 1864-1940 [Texte intégral]Thèse de doctorat en histoire contemporaine, Université Lyon 3 Jean Moulin, sous la direction d’Éric Baratay, soutenue le 1er décembre 2017
  • Bertrand Noblet, Modèles et valeurs masculins dans les manuels d’Histoire en Espagne, 1931-1982 [Texte intégral] Thèse de doctorat en histoire contemporaine, Université Clermont Auvergne, sous la direction de Jean-Philippe Luis, soutenue le 2 avril 2019
  • Émilie Blanc, “Art Power” : tactiques artistiques et politiques de l’identité en Californie (1966-1990) [Texte intégral] Thèse de doctorat en histoire de l’art contemporain, Université Rennes 2, sous la direction d’Elvan Zabunyan, soutenue le 15 novembre 2017

Comptes Rendus

  • Jean-Baptiste Bonnard / Lydie Bodiou, Frédéric Chauvaud, Ludovic Gaussot, Marie-José Grihom & Myriam Soria (dir.), Le corps en lambeaux. Violences sexuelles et sexuées faites aux femmes [Texte intégral]Préface de Catherine Coutelle, postface de Michelle Perrot, Rennes, Presses universitaires de Rennes, “Histoire”, 2016, 416 p.
  • Emmanuel Saint-Fuscien / Luc Capdevila, Femmes, armée et éducation dans la Guerre d’Algérie. L’expérience du service de formation des jeunes en Algérie [Texte intégral]Rennes, Presses universitaires de Rennes, 2017, 234 p.
  • Justine Audebrand / Simon MacLean, Ottonian Queenship [Texte intégral]Oxford, Oxford University Press, 2017, 247 p.
  • Jérôme Wilgaux /Adrienne Mayor, Les Amazones. Quand les femmes étaient les égales des hommes (VIIIe siècle av. J.-C. – Ier siècle apr. J.-C.) [Texte intégral]Paris, La Découverte, 2017 (traduit de l’anglais – États-Unis – par Philippe Pignare). Préface de Violaine Sebillotte Cuchet, 560 p.
  • Nicolas Lyon-Caen/Anne Montenach, Femmes, pouvoirs et contrebande dans les Alpes au xviiie siècle [Texte intégral]Grenoble, Presses universitaires de Grenoble, 2017, 318 p.
  • Élisabeth Lusset / Steven Vanderputten, Dark Age Nunneries. The Ambiguous Identity of Female Monasticism, 800-1050 [Texte intégral]Ithaca/Londres, Cornell University Press, 2018, 309 p.
Responsables du numéro

Anne Hugon, Clyde Plumauzille & Mathilde Rossigneux-Méheust

Avec la notion de care, les études féministes ont fait des qualités d’attention à autrui et des activités liées au souci des autres un territoire de recherche et un enjeu de société. L’enjeu de ce numéro est donc de mettre à l’épreuve cette notion dans le champ de l’histoire et d’apprécier les domaines de l’activité humaine et les dynamiques sociales et sexuées du passé qu’elle invite à questionner. Les auteur.es se penchent sur les femmes pourvoyeuses de soin en Grèce ancienne, les nourrices employées par un hôpital de Marseille au Moyen Age, les sœurs de la Charité du xixe siècle français, les ambulancier.es de la Croix Rouge en temps de guerre, les assistantes sociales de l’entre-deux-guerres, les nourrices ou médecins en contexte colonial, ou encore les sages-femmes d’aujourd’hui. Suivies d’un état de l’art critique et réflexif, ces différentes contributions évoquent tantôt l’invisibilité, tantôt la valorisation du travail de care, qui se déploie dans le contexte familial ou encore dans les institutions religieuses ou publiques de soin. Elles permettent ainsi de penser dans le temps long l’histoire de ce travail subalterne de soin et de service, largement féminin.

Flyer de presentation Clio 49 Clio FGH

 

Cinq ans après son premier Congrès qui s’est tenu en septembre 2014 à l’ENS Lyon, l’Institut du genre organise en 2019 son deuxième Congrès, en partenariat avec l’Université d’Angers, sur le thème : « Genre et émancipation ».

Toutes les infos en ligne > https://congresgenre19.sciencesconf.org/

 

 

 

L’émission Eclats d’histoire d’Aligre FM, animée par Luc Daireaux, était consacrée ce jeudi 7 mars 2019 à l’histoire des femmes et du genre.
Au programme : la présentation des activités de Mnémosyne et un dialogue avec les lauréates du prix Mnémosyne 2018 :
– Lucie Jardot, Prix de l’association Mnémosyne 2018, pour son master (Paris I, 2017), Les sceaux des comtesses de Flandre et de Hainaut (XIIIe-XVe s.) : de la représentation princière au pouvoir politique.
-Chloé d’Arcy, mention spéciale du Prix Mnémosyne 2018, pour son master (2017, Sciences Po), Marie Taglioni, étoile de la danse. Constructions, évolutions et implications du vedettariat de la ballerine (1822-1870).

Voici le lien vers l’émission, réécoutable et téléchargeable :
https://soundcloud.com/luc-daireaux/eclats-dhistoire-aligre-fm-autour-de-lhistoire-des-femmes-c-darcy-et-l-jardot-070319

Nous vous invitons à participer nombreux.ses. à l’Assemblée générale annuelle de notre association qui aura lieu le Samedi 19 janvier 2019 au matin, au Musée national de l’histoire de l’immigration (Palais de la Porte Dorée, Paris 12e) qui nous accueille pour l’occasion.

10h : Accueil, café de bienvenue
10h30-12h15 : Assemblée générale de l’association. Présentation des bilans moraux et financiers et des projets en cours (actions, publications, mobilisations). Election de nouveaux membres du Conseil d’administration.
12h15 : Remise du Prix Mnémosyne

et l’après midi notre Journée d’étude

migrantes, migrants relire les sources, réécrire l’histoire

JOURNÉE D’ÉTUDE
SAMEDI 19 JANVIER 2019
14h-18h
Musée national de l’histoire de l’immigration
ATELIER 4
293 avenue Daumesnil, Paris 12e (M° 8 station Porte dorée / bus 46 / tramway T3)

 

Clio, Femmes, Genre, Histoire, N° 47 2018

Le genre des émotions

Sous la direction de Damien Boquet et Didier Lett

Clio. Femmes, Genre, Histoire, revue française semestrielle (anciennement Clio. Histoire, Femmes et Sociétés), ouvre ses colonnes à celles et ceux qui mènent des recherches en histoire des femmes et du genre (toutes sociétés et toutes périodes). Organisée autour d’un thème (études de cas, actualité de la recherche, documents, témoignages et interviews, Clio a lu, Clio a reçu), elle est attentive à la dimension pluridisciplinaire et publie également des articles de Varia.

Les émotions sont souvent considérées comme un puissant marqueur de genre, jouant un rôle central dans les délimitations culturelles et sociales du masculin et du féminin, les hommes étant considérés comme plus rationnels et maîtrisant mieux leurs émotions que les femmes. Ce stéréotype mérite d’être dépassé en le confrontant à des représentations et à des pratiques bien plus complexes, en refusant d’opposer raison et émotion, en dénaturalisant les émotions et en déconstruisant les stéréotypes de genre. Nous menant de l’Antiquité gréco-romaine au Soudan contemporain en passant par le Moyen Âge, la Révolution française ou la Grande Guerre, ce numéro de Clio se propose donc de revisiter l’articulation entre émotion et différence des sexes en historicisant ces concepts, en identifiant socialement les acteurs, en étant très attentif au contexte documentaire, en prenant en compte l’ensemble des émotions et en interrogeant simultanément le masculin et le féminin. Il permet finalement d’observer ce que le genre fait aux émotions et ce que les émotions font au genre.

http://www.cnrs.fr/inshs/recherche/revues/clio.htm