En cette fin d’année 2020 est paru aux PUP, dans la collection Penser le genreGenre, récits et usages de la transgression, dirigé par Nicole Cadène, Karine Lambert et Martine Lapied.

« Cet ouvrage met en lumière le rôle fondateur du genre au cœur de la dialectique normes / transgressions. Il explore maintes déclinaisons des transgressions et de leurs paradoxes dans une perspective dynamique et diachronique, et veut saisir comment les infractions aux normes de genre sont produites, négociées et vécues individuellement ou collectivement. Il met en lumière la façon dont le genre, pierre angulaire de l’ordre social et symbolique, fait constamment norme, dans les pratiques et dans les représentations. Mais la richesse des travaux réunis ici permet aussi de mesurer combien le contexte influe sur le contenu et la puissance totémique de cette norme, sans cesse reconfigurée.

Ce livre redonne ainsi voix à celles et à ceux qui, célèbres ou obscurs, artistes, diaristes, épistolières, militantes ou criminelles, ont, consciemment ou non, quelquefois dans la joie mais plus souvent au prix d’une mise au ban promesse d’oubli voire de leur vie, tâtonné vers un chemin de liberté dégagé des contraintes, pesanteurs et interdits qui les entravaient. De leurs choix, de leurs combats, de leurs accomplissements et de leurs échecs dont nous avons renoué les fils à partir des indices parfois ténus de leur transgressions, peuvent surgir, demain, de nouveaux chemins d’émancipation. »

Pour plus d’information, veuillez suivre ce lien : Nicole Cadène, Karine Lambert, Martine Lapied (dir.), Genre, récits et usages de la transgression, Marseille, PUP, coll. Penser le genre, 2020.

Retour
Retour à l’accueil

Print Friendly, PDF & Email