12 – Femmes en armes [Véronique Garrigues – Chloé Leprince – Fabrice Virgili]

La guerre en Ukraine et les multiples photographies de femmes en uniforme, engagées dans l’armée ukrainienne auprès de leurs compagnons masculins, ont révélé au monde une réalité immémoriale : les femmes ne sont pas étrangères à la guerre. Dans le cadre d’une histoire de France qui glorifie les grands hommes et les grands soldats, toujours masculins, à l’exception notable de la figure de Jeanne d’Arc, et où l’on renvoie généralement les femmes à la société civile, passives et plutôt victimes des conflits qu’actives dans les combats, quelle place est faite aux femmes dans l’histoire de la guerre ? 4e de couverture - Prixmnemosyne2019

La question du genre de la guerre et de la place des femmes dans les guerres n’est pas neuve, elle est travaillée par les historiens et historiennes depuis plus de 25 ans. A Mnemosyne, nous avons donné le prix 2019 à Maria Goupil-Travert sur les Braves combattantes, humbles héroïnes, évoquant les femmes engagées dans la guerre pendant la Révolution. Ce mémoire a été dirigé par Dominique Godineau, qui elle même a écrit sur les femmes dans les guerres révolutionnaires il y a plus de 20 ans.

 

Ces travaux nombreux et passionnants restent peu connus et ne connaissent aucune traduction dans les programmes d’histoire. Pourquoi les femmes en guerre sont invisibles dans les cours du secondaire ? Comment faire pour y remédier ? Nous nous demanderons aussi en quoi réfléchir au genre de la guerre peut aider les élèves à mieux appréhender la réalité des conflits et progresser sur le chemin de l’égalité.

Aujourd’hui, Cécile Beghin reçoit trois spécialistes pour nous aider à répondre à toutes ces questions : Véronique Garrigues, Chloé Leprince et Fabrice Virgili.

 

Propositions de documents pour vos cours :

Pour le Moyen Âge (programme de 5e) :

Laodicée en armure

« La Vengeance de Bérénice (ou Laodicée) de Cappadoce » dans Giovanni Boccaccio (1313-1375), Le Livre des cleres et nobles femmes, v. 1488-1496, Cognac (France), Illustrations de Robinet Testard – BnF 599 fol. 63

 

  • Pour parler des femmes en armes au Moyen Âge, voici une enluminure de la reine Laodice représentée en armure :

 

 

 

 

Pour la Révolution et le XIXe siècle (4e et 1ère) :

Françaises devenues libres, Villeneuve (graveur), 1790, Paris, musée Carnavalet, 15,3 x 10,8cm.

Pour trouver des sources, notamment des textes de lois, mentionnant des femmes en arme durant la Révolution, et notamment à la Bastille, vous pouvez consulter le site de la base Baudouin.

Pour des références plus facilement (et rapidement !) accessible, voici quelques articles :

GODINEAU Dominique, « De la guerrière à la citoyenne. Porter les armes pendant l’Ancien Régime et la Révolution française »Clio. Histoire‚ femmes et sociétés [En ligne], 20 | 2004, mis en ligne le 23 août 2013, consulté le 13 juillet 2022URL : http://journals.openedition.org/clio/1418

MARTIN Jean-Clément, « Travestissements, impostures et la communauté historienne. À propos des femmes soldats de la Révolution et de l’Empire », Politix, 2006/2 (n° 74), p. 31-48. mis en ligne le 1er janvier 2009, consulté le 13 juillet 2022. URL : https://www.cairn.info/revue-politix-2006-2-page-31.htm

MABO Solenn, « Femmes engagées dans la chouannerie : motivations, modalités d’actions et processus de reconnaissance (1794-1830) », Genre & Histoire [En ligne], 19 | Printemps 2017, mis en ligne le 01 juillet 2017, consulté le 13 juillet 2022. URL : http://journals.openedition.org/genrehistoire/2687

Enfin, vous pouvez réécouter en replay le café virtuel réalisé par l’APHG, en partenariat avec Mnémosyne, avec Maria Goupil-Travert pour son livre Braves combattantes, humbles héroïnes. Trajectoires et mémoires des engagées volontaires de la Révolution et de l’Empire (PUF, 2021) qui a reçu le prix Mnémosyne 2019. La discussion était animée par Véronique Garrigues. Mis en ligne le samedi 3 juillet 2021 : https://www.aphg.fr/Cafe-virtuel-avec-Maria-Goupil-Travert-pour-Braves-combattantes-humbles

Vous pouvez également utiliser, comme source pour vos dossiers documentaires, le Règlement de la Société des citoyennes républicaines révolutionnaires de Paris (9 juillet 1793) [disponible sur Gallica], notamment l’introduction :

« Les Citoyennes Républicaines Révolutionnaires, convaincues que sans mœurs et sans principes il n’y a pas de liberté, et considérant que pour bien remplir ses devoirs domestiques il faut connaître ses devoirs sociaux, c’est sous ce point de vue qu’elles se réunirent en société pour s’instruire entre elles, apprendre à bien connaître la Constitution et les lois de la République, s’occuper des affaires publiques, soulager l’humanité souffrante, et défendre tous les individus qui seraient victimes de quelque acte arbitraire ; elles veulent bannir toute personnalité, jalousie, rivalité, envie, et justifier leur titre.
Mais outre l’esprit et le principe d’une société, il faut encore un règlement particulier qui en arrête toute les conditions ; en conséquence, elles ont arrêté le règlement suivant :
I – Le but de la société ayant pour objet [sic] de s’armer pour concourir à la défense de la Patrie ; sont néanmoins libres les Citoyennes de s’armer ou de ne pas s’armer.
(…27 articles en tout …)
La Société, après avoir entendu le règlement ci-dessus l’a arrêté le 9 juillet, l’an deuxième de la République française.
Signé : Rouseaud, présidente, Potheau, L. Monier, Dubreuil et Pauline Léon, secrétaires.
De l’imprimerie du Créole patriote, rue Transnonain.

 

Bibliographie

  • AMRANE Djamila, Les femmes algériennes dans la guerre, Paris, Plon, 1991.
  • BRAYBON Gail, SUMMERFIELD Penny, Out of the Cage : Women’s Experiences in Two World Wars, Londres & NewYork, Pandora, 1987 (rééd. Routledge, 2014)
  • CAPDEVILA Luc, ROUQUE François, VIRGILI Fabrice, VOLDMAN Danièle, Sexes, genre et guerres : France, 1914-1945, Paris, Payot & Rivages, 2010 [éd. revue, corrigée et actualisée].
  • Clio. Femmes, Genre, Histoire, 30 | 2009, « Héroïnes », Sophie Cassagnes-Brouquet et Mathilde Dubesset (dir.)
  • Clio. Femmes, Genre, Histoire, 39 | 2014, Les lois genrées de la guerre, Fabrice Virgili (dir.)
  •  Clio. Femmes, Genre, Histoire 20 | 2004, Armées, Luc Capdevila and Dominique GODINEAU (dir.)
  • FAERBER Johan, « Chloé Leprince : La contribution des « Pétroleuses » d’Edith Thomas à la connaissance de l’épisode communaliste est majeure », Diakritic, 18 mars 2021.
  • GARRIGUES Véronique, « Les femmes viriles, un genre de transgression pendant les guerres de religion ? », S. Édouard, L. Douzou et S. Gal (dir.), Transgression et société en guerre, Grenoble, Presses Universitaires de Grenoble, 2017, p. 45-62
  • GOLDSTEIN Joshua S., War and Gender : How Gender Shapes the War System and Vice Versa, Cambridge, Cambridge University Press, 2003.
  • GOUPIL TRAVERT Maria, Braves combattantes, humbles héroïnes. Trajectoires et mémoires des engagées volontaires de la Révolution et de l’Empire, PUR, coll. Mnemosyne, 2021.
  • HAGEMANN Karen et al. (dir.), Home/Front : The Military, War And Gender In Twentieth-Century Germany,  New York/Oxford, Berg, 2002.
  • HIGONNET Margaret R. et al. (dir.), Behind the Lines : Gender and the Two World Wars,  New Haven/Londres, Yale University Press, 1987.
  • MAYOR Adrienne, Les Amazones. Quand les femmes étaient les égales des hommes (VIIIe s avt J-C, Ier s apr. J_C), La Découverte Poche, 2020.
  • STEINBERG Sylvie, « Le mythe des Amazones et son utilisation politique de la Renaissance à la Fronde », in WILSON-CHEVALIER (Kathleen), VIENNOT (Éliane)(dir.), Royaume de Fémynie. Pouvoirs, contraintes, espaces de liberté des femmes, de la Renaissance à la Fronde, 1999, p. 261-273.
  • THÉBAUD Françoise, « La guerre est-elle émancipatrice pour les femmes ? », Encyclopédie d’histoire numérique de l’Europe [en ligne], EHNE, mis en ligne le 09/12/2020 et consulté le 11/07/2022 ; url : https://ehne.fr/fr/node/12372
  • THÉBAUD Françoise, « Penser les guerres du XXe siècle à partir des femmes et du genre. Quarante ans d’historiographie », Clio. Femmes, genre, histoire, no 39, 2014, p. 157-182.
  • THÉBAUD Françoise, La Grande Guerre : le triomphe de la division sexuelle », Histoire des femmes en Occident, vol. 5: Le XXe  siècle, Paris, Plon, 1992.
  • THOMAS Edith, Les Pétroleuses, Folio histoire 2020.
  • TRÉVISI Marion, NIVET Philippe, Les femmes et la guerre de l’Antiquité à 1918, Paris, Economica, 2010.
  • VERHAEGHE Sidonie, Vive Louise Michel ! Célébrité et postérité d’une figure anarchiste, Vulaines-sur-Seine, Éditions du Croquant, 2021. Liste de ses publications sur Louise Michel : https://pro.univ-lille.fr/sidonie-verhaeghe/publications/
  • VIRGILI Fabrice, « Quand la guerre trouble le genre, XIXe-XXIe s », Encyclopédie d’histoire numérique de l’Europe [en ligne], EHNE, mis en ligne le 22/06/2020 et consulté le 11/07/2022 ; url : https://ehne.fr/fr/node/12451
  • WINGFIELD Nancy M., BUCUR Maria (dir.), Gender and War in Twentieth-Century Eastern Europe, Bloomington, Indiana University Press, 2006.

 

Textes et crédits :

  • Texte 1 : extrait issu de l’ouvrage de Marie GOUPIL TRAVERT, Braves combattantes, humbles héroïnes. Trajectoires et mémoires des engagées volontaires de la Révolution et de l’Empire, PUR, coll. Mnemosyne, 2021, p. 43.
  • Texte 2 : ibid, p. 93.
  • Texte 3 : extrait issu de l’ouvrage de Gaspard de Saulx, seigneur de Tavannes, Collection complète des mémoires relatifs à l’histoire de France, tome 25. Memoires de tres-noble et tres-illustre Gaspard de Saulx, seigneur de Tavannes, mareschal de France, admiral des mers de Levant, gouverneur de Provence, conseiller du roy, et capitaine de cent hommes d’armes, publié en 1822, conservé à la BnF,
  • Puis extrait issu de l’ouvrage de Marie GOUPIL TRAVERT, Braves combattantes, humbles héroïnes. Trajectoires et mémoires des engagées volontaires de la Révolution et de l’Empire, PUR, coll. Mnemosyne, 2021, p. 87-88.
  • Texte 4 : Extrait du tract « au travailleur des campagnes », déclaration de la commune de Paris, rédigé par André Léo en avril 1871, disponible aux Archives de Paris.
  • Chant : refrain du chant interprété par le Chœur des femmes de Radio France, Les Tourneuses d’Obus, sur une mélodie de Vincent Scotto en 1917. + d’infos sur Radio France. Paroles :

Nous somm’s les tourneuses d’obus
Les mômes des Poilus
On est pas des duchesses
On peut nous voir dès le matin
Nous cavaler au turbin
Et tout le jour à l’atelier
On cisèle l’acier
Comm’ des homm’s à la r’dresse
On peut dir’ qu’ell’s jett’nt leur jus
Les tourneuses d’obus.

Générique : Musique libre de droit par Musicincloud.

Un podcast produit par l’Association Mnémosyne avec Cécile Béghin.
Fanny Cohen-Moreau et Alice Durieux à la technique.
Clémentine Letellier à la lecture des textes.

Retour à la liste des épisodes

Print Friendly, PDF & Email