Le prix Mnémosyne 2019 est décerné à

Maria Goupil-Travert, Les femmes militaires dans les armées révolutionnaires, royalistes et impériales (1791 – 1851). De l’expérience transgressive au récit autobiographique, sous la direction de Sylvie Steinberg (EHESS), 2018-2019.

 

et le prix Mnémosyne 2018 est publié !

Lucie Jardot, Sceller et gouverner. Pratiques et représentations du pouvoir des comtesses de Flandre et de Hainaut (XIIIe – XVe siècle), Rennes, Presses universitaires de Rennes, collection Mnémosyne, 2020, ISBN : 978-2-7535-7900-2

avec une préface d’Olivier Mattéoni,

Entre 1244 et 1503, Marguerite de Constantinople, Marguerite de Flandre, Jacqueline de Bavière ou encore Marie de Bourgogne ne sont pas seulement filles, épouses, et mères : elles sont avant tout des femmes régnantes. Outils de validation et de pouvoir, leurs sceaux permettent de définir les contours de leur champ politique et la singularité de leur statut. Par leurs spécificités iconographiques, héraldiques et emblématiques, les sceaux des princesses soulignent la place des femmes au sein de leurs lignées et comtés. Ce corpus sigillaire inédit, mis en regard avec les actes au bas desquels ils sont apposés (chartes, mandements, quittances), révèle les effets concrets de leur gouvernement.

disponible aux PUR

et pour voir les autres prix